BATIR AFRICA

LIENS DU MONDE

Découvres tous mes partenaires

L'angrais de l'amour

Depuis plusieurs semaines, je 'bichonne' mes rosiers en leur
donnant régulièrement de l'engrais biologique, en les taillant, en
leur parlant avec amour et ils sont devenus bien beaux alors qu'ils
végétaient.

Entre ces rosiers, il y avait des oignons de glaïeuls que j'avais
planté l'an dernier, et qui se sont mis à pousser, pousser... et
devenir presque géants !

Pourtant, je ne leur ai jamais parlé, je ne les ai pas encouragés
personnellement. Ils ont simplement profité de l'énergie des autres.

Et ceci est un exemple tout simple de ce qui arrive dans la vie.
La bonne énergie des uns rayonne sur les autres !
La mauvaise aussi...

Je vais rester sur cette notion positive et vous encourager à
continuer d'envoyer de l'amour et de la joie sur tout ce que vous
faites.

Comme de beaux rosiers, n'hésitez pas à vous nourrir de bonnes
choses et de vous abreuver de bonne eau, de passer quelques heures
au soleil et de vous féliciter régulièrement sur vos progrès
accomplis.
Honorez la vie en vous. Souhaitez-vous le meilleur.
Et attendez-vous toujours à vous voir resplendir de la meilleure
façon possible !

Car en faisant cela, vous traitez aussi la partie invisible qui est
en vous et qui va, un jour, comme ces glaïeuls, se manifester de
manière grandiose.

Toute bonne action sert au moment le plus opportun lorsque c'est
juste.

Imaginez les trésors qui sont en vous et ne demandent qu'à se
manifester... des talents, des dons, des capacités de guérison ou
autres.
L'arbre de la Vie est en vous dans sa totalité.

Mais aussi, faites de même pour vos proches et vous leur permettrez
aussi de révéler ce qu'ils ont de meilleur en eux et qui attend
simplement l'engrais de l'amour pour s'éveiller.

Que le meilleur soit !
Joéliah
Lettre d'éveil d'amourdelumiere.fr
Vous pouvez diffuser en gardant le texte entier y compris cette
ligne, merci.
..................................................................................

+ de 20 livres d'épanouissement personnel 100% Gratuit ici :
//operation-succes.com/recommande/livres-gratuits.html

" Découvrez comment vous pouvez
en finir avec le Manque de Confiance en Soi, le Stress, l'Anxiété,
les Angoisses, la Timidité et la Déprime ... "
//accomplissement-de-soi.operation-succes.com/

Comment un garçon timide,  qui n'osait pas aborder les filles...
est devenu un orateur célèbre capable de parler devant 4.000 personnes :
//www.autohypnose.clique-ici.net

Le Secret de ceux qui Réalisent (TOUS) leurs Projets :
//operation-succes.com/recommande/stopper-la-procrastination.html

Comment mobiliser certaines forces secrètes
pour attirer tout ce que vous voulez de la vie :
//secretsattraction.boostez-votre-vie.com/

Comment savoir si on vous dit la vérité ou si on vous ment :
//www.langage.clique-ici.net

Vos amis vous diront "Merci !" :
//www.operation-succes.com/recommandez.php

..................................................................................

Ce message a été envoyé par :
//www.operation-succes.com


05/07/2011
0 Poster un commentaire

LA FASCINATION DU KOMBUCHA

Depuis des ages, la médecine populaire des pays orientaux emploie un remède de bonne femme connu, de la Russie depuis la Chine, sous le nom de "petite mère japonaise", "champignon des héros", ou encore "champignon de longue vie" ; de par sa diffusion sur une aire géographique aussi vaste, chaque peuple, chaque culture lui a donné son nom propre, et à travers cette diversité de noms, on devine les bienfaits et l'aide qu'il fournit à ses utilisateurs. Dans nos pays occidentaux, il est quelque peu connu sous le nom de kombucha. D'une façon plus prosaïque, on pourrait l'appeler "champignon à thé", ce qui en dit plus long sur son application et sur sa préparation. En Chine, le champignon à thé kombucha est consommé depuis le 2ème siècle avant Jésus-Christ, soit depuis 2200 ans, dans le but d'obtenir l'immortalité. Staline en faisait usage. L'ancien président des Etats-Unis Ronald Reagan l'aurait reçu en cadeau des Japonais et aurait de par sa consommation tenu en échec son cancer. Les œuvres d'Alexandre Soljenitsyne, "la Main Droite", "le Pavillon des cancéreux", ainsi que son autobiographie, sont également des témoignages intéressants. L'auteur décrit comment, étant lui-même au Goulag, atteint d'un cancer à l'estomac accompagné de métastases nombreuses au poumon et au foie, il fut totalement guéri de cette situation qu'on disait irrémédiable par "un champignon qui se développe sur le thé". Il raconte dans "le pavillon des cancéreux" comment le personnel cancérologue d'une clinique moscovite, après avoir constaté l'amélioration de son état, était prêt à tout donner pour obtenir ce champignon merveilleux. Aujourd'hui, nous vivons une période de redécouverte de certains remèdes naturels oubliés et de nourritures traditionnelles, en réaction aux produits industriels. Cela peut expliquer en partie le succès grandissant et la fascination croissante qu'exerce cette boisson de santé connue sous le nom de kombucha. Sous diverses formes, des bactéries et des levures en symbiose ont été utilisées par les anciens pour fabriquer des boissons et des aliments fermentés, pour leur bien être et leur santé, depuis des siècles et ce tout autours du monde. Le champignon à thé connu sous le nom de kombucha est un bel exemple de ces ensembles symbiotiques de bactéries et de levures. Originaire de l'Asie de l'Est, il est apparu en Allemagne via la Russie au début du XXème siècle, et s'est répandu progressivement dans d'autres pays. Ce champignon ressemble à une membrane gélatineuse durcie en forme de disque ; il vit dans une solution nutritive de thé et de sucre dans laquelle il se multiplie constamment. La colonie macroscopique qu'est le champignon à thé est donc une symbiose, une communauté d'êtres vivants satisfaisant leurs besoins réciproques par leur association. Les levures fournissent aux bactéries des substances vitales, fermentant par exemple le sucre en alcool. Quant aux bactéries, elles vont transformer l'alcool produit par les levures en acides (lactique, acétique, gluconique) et autres sous-produits organiques. Ce faisant, elles modifient en l'acidifiant la solution de thé, et cela empêche les bactéries de la pourriture et autres moisissures de se développer. Les seuls qui peuvent survivre sont les microorganismes acido-tolérants du champignon, qui sont habitués à vivre dans un tel environnement. La symbiose réside à l'intérieur d'un solide en cellulose pure élaboré par certaines bactéries, qui est le champignon lui-même.

 

Qu'est-ce que la kombucha?

Il s'agit de la boisson que l'on peut préparer soi-même à l'aide de la culture du champignon éponyme. Comme nous l'avons vu, le terme de champignon (sans chapeau et sans pied!) n'est pas exact puisqu'il n'est pas un être vivant individualisé, mais une symbiose. Toutefois, je l'utilise par commodité de langage. Pour préparer cette boisson, il faut immerger le champignon dans une solution nutritive à base de thé vert ou noir sucré. Pendant le processus de fermentation et d'oxydation se déroulent des réactions complexes d'assimilation et de dissociation qui amènent le champignon à thé à produire des substances de grande valeur que l'on va retrouver dans la boisson: acide gluconique, vitamines B1, B2, B3, B6, B12, acide folique, acide lactique, enzymes, acides aminés, composés antibiotiques, et une petite quantité d'alcool (environ 0.5° de titre). Le gaz carbonique dégagé par la fermentation donnera à cette boisson une effervescence très rafraîchissante. Le champignon à thé est une véritable petite usine chimique. Le sucre sert de nourriture aux microorganismes qui constituent le champignon, et vont lui permettre d'augmenter sa masse et de se reproduire tout en dégageant dans la boisson des substances de valeur.

 

Comment peut-on caractériser le kombucha?

A cette question existe un large panel de réponses. D'un coté, on peut dire que la kombucha est une boisson savoureuse avec un destin très intéressant sur le plan ethnologique. Mais d'un autre coté, il est pressenti qu'elle possède des propriétés fascinantes et positives pour la santé, par exemple celle de prévenir et de faire stagner, voire régresser, le cancer.

Le goût délicieux, fruité, et pétillant d'une kombucha correctement préparée en fait un véritable coupe soif. Il n'est pas étonnant qu'elle puisse entrer dans la préparation de cocktails et de long drinks délicieux, comme cela se faisait à Djakarta, d'après le journal "De Bergcultures" (6, 1932). A cette fin, il est recommandé de lui ajouter des glaçons, quelques gouttes d'Augustara, et selon le goût recherché, un peu de rhum, de cognac, de gin, ou d'arak.

Cela dit, la kombucha est bien plus, et son bon goût n'intervient qu'en second lieu. Son utilisation aussi large partout dans le monde n'est pas due à cela. Il est temps de s'intéresser à ses pouvoirs sur la santé. Ce sujet est bien connu, quoique empirique et assez mal étudié.

 

Un trésor d'expérience

Depuis des siècles, le champignon à thé appartient à la pharmacopée en Russie et en Asie. Au-delà de son intérêt gustatif, on peut lire bien des comptes-rendus de son utilisation efficace comme remède contre différents maux, de l'indisposition passagère à la maladie grave. La force du kombucha est à la fois une affaire de légende et de vérité. Même s'il y a derrière chaque légende un fondement originel réel, la croyance ancienne en la force incroyable du champignon est corroborée par des recherches scientifiques. Voici ce qui figure dans le Hagers Handbuch allemand de la pratique pharmacologique: "Utilisation du kombucha: dans la médecine populaire, contre presque toutes les maladies, comme diurétique contre les œdèmes, en particulier contre l'artériosclérose, la goutte, la paresse intestinale, les calculs. Comme boisson rafraîchissante ou, si on le laisse vieillir, comme vinaigre de table." C'est précisément cette utilisation contre presque toutes les maladies d'après la tradition, la foi, la recommandation, ou l'expérience, qui fait objecter les partisans de la médecine scientifique et allopathique. Pourtant, il existe de nombreux travaux scientifiques sur le kombucha, qui décrivent son efficacité thérapeutique basée sur les acides et sur les vitamines des groupes B et C. Comme cela a été prouvé en particulier par des chercheurs russes, beaucoup de ses composants ont des propriétés antibiotiques et détoxifiantes, et ils jouent des rôles décisifs dans les processus biochimiques du corps. Par leurs propriétés métaboliques positives, ils peuvent rétablir des conditions normales et saines dans les membranes des cellules, permettant un bien-être général et un renforcement de l'immunité naturelle, et ce sans effet secondaire. Cela présente un intérêt à notre époque soumise à des pollutions constantes de l'environnement et à des contaminations de la nourriture et de l'eau potable. Contre ces influences néfastes, c'est un parti pris de santé que d'aider le corps à se défendre en lui fournissant des éléments biologiques qui stimuleront son système immunitaire. Ainsi, il est possible de jouir d'une bonne santé, avec un bon niveau de vitalité et d'activité, en pleine possession de nos facultés physiques et mentales.

 

La médecine chinoise: au lieu d'une guerre contre la maladie, un renforcement général de l'organisme.

Le médecin grec Hippocrate, qui vécut aux alentours de l'an 460 avant Jésus Christ, est présenté comme le fondateur des sciences naturelles et le fondateur de la médecine scientifique moderne, dans laquelle la phytothérapie occupait une place de premier rang. On lui doit le conseil suivant: "que ton aliment soit ton médicament et ton médicament ton aliment".

Nous retrouvons ce conseil d'Hippocrate dans les fondements de la médecine de la Chine, pays supposé d'origine du kombucha. Le patient chinois ne va pas tout de suite piocher dans le système médical; il recourt en premier lieu à l'automédication, qui commence d'abord par des choix alimentaires. La frontière entre alimentation et médication est fluctuante en Chine. Le ginseng, le bambou, l'ail sont des aliments à vertus thérapeutiques qui peuvent être consommés dans une optique de soin, et à partir desquels de nombreuses préparations peuvent être confectionnées qui renforceront les défenses du corps, avec un effet préventif contre l'apparition des maladies.

La médecine occidentale s'occupe préférentiellement des changements mesurables de l'organisme et du traitement des symptômes, selon la loi de cause à effet. Le problème, c'est que beaucoup de gens se sentent mal dans leurs corps sans blessure ou maladie décelable cliniquement. A ceux-là, la médecine se limite à des diagnostics aux noms savants de "dystonie végétative", "neurasthénie", "syndrome psycho-végétatif", "trouble de la circulation", ou encore "tachycardie paroxysmique". Dans la vision des choses des asiatiques, un traitement ne se prend jamais seul. Les liens de cause à effet ne sont en effet pas déterminants pour eux, et les traditions et l'expérience jouent encore un grand rôle. A ce propos, la kombucha n'a pas encore livré tous ses secrets, mais son efficacité se répète inlassablement: elle est une source naturelle de santé dépourvue d'effets secondaires nuisibles. Le seul effet secondaire est que l'on se sent bien sans dépendre des produits chimiques.

 

 

LA COMBOUCHA

  • De l'histoire de la médecine de l'URSS.
  • Un épisode de 1951 à 1953 et les connaissances que les Etats-Unis en ont tirées depuis 1983. <LI class=MsoNormal style="MARGIN: 0cm 0cm 0pt; TEXT-ALIGN: justify;

07/05/2010
0 Poster un commentaire

Mise à jour

Passez à Internet Explorer 8

BLOG4EVER *** Aide


30/06/2009
0 Poster un commentaire

blogafrique Organisation

<a href="BLOGAFRIQUE'>//hopnessworld.blog4ever.com/blog/index-171223.html">BLOGAFRIQUE ORGANISATION</a>

 

referencement

20/05/2009
0 Poster un commentaire

Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser