BATIR AFRICA

LE KOMBUCHA, UN CADEAU DE LA TRADITION

Le kombucha, un cadeau de la pharmacopée divine.

La vie nous est offerte dans la Création divine, pleine de merveilles. Elle est faite pour que l'homme la vive en pleine possession de ses moyens, et le kombucha pourrait être un de ces merveilleux outils pour y réussir, outil à recevoir de la main même de Dieu.

Sans aucun doute, les millions de levures, de bactéries, et de macromolécules organiques régénèrent de fond en comble la flore intestinale. D'un point de vue médical, cela est une condition préalable au renforcement du système immunitaire. Quand ce système est en parfait état de fonctionnement, la capacité d'autoguérison du corps lui permet de faire face à la grande majorité des agressions. Ainsi, le kombucha permet de lutter avec succès contre les maladies qui sont dues à un défaut ou à une faiblesse du métabolisme du corps.

 

Est-ce que le kombucha est un remède universel?

Dans les chroniques médicales des temps anciens et actuels, on peut lire bien des comptes-rendus de l'utilisation efficace du kombucha comme remède, aussi bien contre des malaises passagers que contre des maladies graves. Des superstitions populaires accompagnent parfois son usage: au Panama, certains le portent comme amulette. Il est dit également que jeter un kombucha au lieu de le donner à quelqu'un d'autre porte malheur, et peut tuer tous les autres kombuchas de la région. Certains utilisateurs américains prétendent que pour bénéficier de ses bienfaits, il faut lui chanter une berceuse avant de se coucher. D'autres affirment qu'il pourrait servir à traiter les eaux usées. Une croyance un peu moins fantaisiste nous vient d'Afrique du Sud, et demande, avant de donner un nouveau kombucha à quelqu'un, que ce don soit accompagné d'une prière pour demander un bienfait particulier au destinataire.

Néanmoins, je ne souhaite pas répandre l'idée que le kombucha est un remède magique et universel qui se suffise à lui tout seul. Par exemple, le cancer résulte aussi d'un mode de vie nocif ou de traumatismes non résolus. L'action curative doit s'exercer sur plusieurs plans, celui du kombucha étant la défense du métabolisme.

 

Prendre le mal à la racine

Le kombucha n'est pas une carte blanche pour une mauvaise hygiène de vie. Les fautes graves dans la conduite de la vie ne peuvent jamais être combattues au moyen d'un médicament, si efficace soit-il.

L'action du kombucha vise seulement, et c'est déjà beaucoup, à disposer de tous ses moyens pour vivre, et à diminuer considérablement la vulnérabilité aux maladies, bénignes ou graves. Elle ne dispense pas d'une alimentation équilibrée, de l'hygiène corporelle, et de la résolution des conflits, souvent à l'origine des maladies. Celui qui a compris cela peut utiliser la kombucha comme un aliment qui a des propriétés médicinales et préventives. Elle appartient à ces aliments de force et de santé, utiles pour maintenir le corps dans un état optimal et permettre une activité de tous les instants dans un climat de bien-être.

La kombucha entretient la capacité d'autoguérison, de régénération, et de récupération après l'effort. A ceux qui s'obstinent sur la question de savoir quelles maladies précisément la kombucha combat, je réponds que celles-ci ne sont pas clairement identifiées par le Ministère de la Santé de Berlin, non seulement parce que celui-ci n'a pas lancé de campagne de recherche à son sujet, mais aussi parce que l'utilisation de ce remède laisse une grande place à l'empirisme et à l'expérience contre un spectre très large de maladies. Il s'agit d'une thérapie de régulation qui vise à équilibrer le fonctionnement du corps dans une optique de prévention ou de correction.

Néanmoins, la littérature médicale et les témoignages de personnes ayant bénéficié du kombucha sur leurs problèmes particuliers montre que celui-ci n'agit pas de façon restreinte sur un organe en particulier, mais sur l'équilibre général du corps en améliorant son état général. Je vois donc comme domaines d'efficacité:

  • ·        La détoxification et l'épuration cellulaire (effet antibiotique, White Flag, 1928)
  • ·        L'assainissement du sang, la prévention de l'artériosclérose et de la surpression artérielle (Dr Maxim Bing, 1928)
  • ·        Le renforcement du système immunitaire aboutissant sur une amélioration de l'état général.
  • ·        L'équilibre acido-basique du corps,
  • ·        La prévention des rhumatismes et de la goutte
  • ·        L'harmonisation du transit intestinal et la guérison des hémorroïdes, constatée par le professeur Lindner en 1917
  • ·        La guérison des troubles digestifs (DR Mollenda, 1928)
  • ·        L'équilibre de la flore intestinale, avec des cas avérés de guérisons de maladies gastro-entériques (Lakowitz, 1928)
  • ·        La migraine (succès très clair),
  • ·        Le stress et le surmenage (Hans Irion, 1944).

Je ne promets à personne qu'il sera guéri du cancer par le kombucha, mais certaines publications médicales officielles (par exemple le SANUM Post, no. 28, 1994, p. 21) ont reconnu que celui-ci pouvait être d'un grand secours aux patients en chimiothérapie, en leur permettant de maintenir leurs capacités immunitaires et leur hygiène interne mises à mal par leur traitement.

Tentative d'explication des effets observés empiriquement

Différents facteurs peuvent être invoqués: Le potentiel détoxifiant de l'acide gluconique, qui est dégagé régulièrement et en petites quantités par le kombucha. D'après les travaux du DR Valentin Kohler publiés en 1961 dans le magazine "medical practice", des effets positifs sur le métabolisme des malades du cancer sont constatés après un traitement avec cet acide. Cet acide a la faculté de se combiner avec de nombreuses toxines en gluconoides, ainsi qu'avec des substances étrangères à la vie comme les métaux lourds. Ce sont ainsi 200 substances toxiques endogènes ou extérieures qui sont neutralisées par élimination urinaire. La stimulation de l'activité des macrophages (effet immunostimulant) par un extrait de kombucha introduit dans une culture de cellules humaines, d'après la thèse de doctorat de M. Muller-Kehrmann de Ludwigshafen (1990), en ma possession. Cela montre aussi les effets antitumoraux du kombucha, étudié au milieu d'un échantillon de 60 extraits de champignons. Ce renforcement immunitaire permet d'éliminer rapidement et avec une fatigue moindre pour l'organisme les hôtes microbiens indésirables. L'équilibre acido-basique du sang, favorable à une croissance de sa teneur en globules rouges. L'acidification du sang et des tissus est un facteur favorable à l'apparition des maladies du fait d'un moindre fonctionnement du système immunitaire.

Le milieu intérieur fait tout

Claude Bernard (1813-1878), le père de la médecine expérimentale, a eu toute sa vie une polémique avec Louis Pasteur. Il était d'avis que le microbe était rarement le facteur le plus important dans l'installation de la maladie, alors que la résistance du corps, le "terrain", était absolument déterminante. Ce "terrain" dépendait à la fois de l'état corporel et psychique de la personne infectée. Pasteur, pour qui seul l'agent pathogène comptait, contestait violemment cette théorie. Cependant, sur son lit de mort (en 1895), il reconnut son erreur et admit que "Bernard avait raison. Le microbe n'est rien. Le milieu est tout."

Notre corps dispose d'un système de défense cohérent et efficace. La plupart des gens n'ont pas conscience de la présence dans leurs corps d'innombrables micro-organismes qui participent aux processus vitaux. Que le terrain intérieur devienne défavorable à ces amis de la vie, alors, comme dans le cas d'un milieu stérile subitement ouvert à des souches extérieures, les germes pathogènes prolifèreront car ils ne seront plus tenus en échec par notre système immunitaire et la concurrence des micro-organismes sains.

Toutefois, le système immunitaire est placé sous la dépendance d'autres systèmes du corps et est influencé par le milieu interne, comme l'avait compris Claude Bernard. C'est sur cela qu'agit le kombucha: il nous aide à préserver la qualité de notre terrain intérieur.

Il serait évidemment important que cette voie soit reconnue par le corps médical dans son ensemble, et qu'elle fasse l'objet de toutes les recherches fondamentales et cliniques nécessaires à son utilisation thérapeutique à grande échelle. D'ailleurs, le Dr Muller-Kehrmann écrit dans sa thèse: "Du fait des conditions relativement faciles de culture du kombucha et de sa polyvalence, il semblerait important que le champignon et la boisson elle-même fassent l'objet de recherches approfondies." Bien sur, il ne faudra pas que cela suspende l'usage empirique actuel.

Préparer sa kombucha? Aucun problème si on sait s'y prendre.

La kombucha se prépare chez soi pour un coût de quelques centimes. Comme le champignon se reproduit tout seul et qu'il possède une forte vitalité et un pouvoir important de régénération, on peut se contenter de commencer avec un petit morceau pour obtenir quand même la boisson pétillante source de vie. Aujourd'hui, par ignorance ou par l'intervention d'intérêts économiques, on voit encore circuler des mises en garde à propos de la kombucha à faire soi-même. Cette mise en garde ne se justifie que si le savoir-faire pour la préparer s'est perdu, ce qui n'est pas le cas, sachant de plus que l'expérimentation n'est jamais totalement vaine. Quand on suit les recettes éprouvées, le résultat n'a plus rien de hasardeux: on obtient une boisson délicieuse, et le kombucha, débordant de vitalité, se reproduit régulièrement et accompagne son propriétaire pour toute une vie.

Le kombucha est enfin particulièrement résistant et stable. La structure de sa symbiose et l'équilibre remarquable de son milieu le protègent des bactéries et des levures concurrentes, en particulier celles qui sont responsables de la pourriture et de la moisissure, incapables de survivre dans l'alcool, l'acide carbonique, et les solutions antibiotiques dissoutes dans la solution de thé.

D'age en age, le kombucha se transmet de famille à famille, en signe d'amitié et pour partager ses bienfaits. Ainsi s'est-il transmis depuis sa découverte il y a plus de 2000 ans dans la Chine impériale. Puissiez-vous à votre tour bénéficier de ses bienfaits, et donner à votre tour comme vous avez reçu.

La boisson à la comboucha a-t-elle des effets thérapeutiques?

© Günther W. Frank


Il existe de nombreuses expériences sur le thé à la comboucha. Dans les pays asiatiques et en Russie, le champignon de longue vie est utilisé depuis des siècles comme moyen thérapeutique naturel avec grand succès. Outre l'utilisation comme boisson rafraîchissante, l'on peut lire dans presque tous les rapports qu'il est également utilisé comme remède thérapeutique. L'on cite un grand nombre de maladies combattues avec succès par le thé à la comboucha, qui fit l'objet de grands éloges. Cela va de l'indisposition la plus futile à la maladie la plus grave.

Ce qui est indiqué sous "Combucha" dans le "Hagers Handbuch für die pharmaceutische Praxis" (1973, pages 254 à 256) peut vraiment se produire: "Utilisation. En médecine populaire, pour presque toutes les maladies, comme diurétique en cas d'oedèmes, tout particulièrement contre l'artériosclérose, la goutte, la paresse intestinale et les calculs. Comme boisson rafraîchissante, et après action prolongée, comme vinaigre de table."

Mais c est justement l'utilisation contre "presque toutes les maladies", qui repose sur la confiance, la tradition, des recommandations ou la propre expérience, que critiquent beaucoup de partisans de la médecine scientifique.

Les adeptes de la doctrine purement scientifique, qui ont appris à penser en catégories par cause et effet, utilité et dommage, pensent probablement comme le Dr. Siegwart Hermann (1929) qui décrit ses premiers contacts avec le champignon de longue vie comboucha de la fa‡on suivante:

"Il y a environ 15 ans, l'on m'envoya un "champignon" de Pologne, qui devait être identique à ce que l'on appelait la comboucha, et auquel on attribuait une formidable action thérapeutique.

En dépit des forces secrètes tant vantées, ou peut-être à cause d'elles, je ne m'intéressais pas particulièrement à ce remède miracle et je laissai mourir la culture. A l'époque, j'avais un préjugé contre les "remèdes populaires",..."

Hermann utilise l'expression en usage à l'époque "remède miracle", de telle sorte que je dois également l'écrire en le citant, bien que je le trouve plutôt défavorable pour un jugement professionnel, car il rapproche l'usage du champignon et la charlatanerie.

Cependant, revenons à Hermann. Il ne persévère pas dans son scepticisme du début. Au lieu d'un point, il place une virgule, et poursuit:

"..., ce n'est que l'étude comparative de nos médicaments et des remèdes populaires qui m'ont donné une le‡on. J'ai vu que la plupart de nos précieux médicaments ont été découverts par le peuple et n'ont été ajoutés au trésor thérapeutique scientifique qu'après un usage centenaire. Il est exact que la médecine populaire renferme de nombreuses erreurs et beaucoup de superstition, dont elle ne peut se libérer que très difficilement, par manque d'une méthode scientifique critique; mais dans beaucoup de recettes et de mesures populaires, il est caché quelque chose de vrai et de bon. Les médecins populaires de tous les peuples, les bergers, les paysannes qui connaissent les plantes, les "femmes sages" de la médecine populaire germanique ont découvert la plupart des plantes médicinales et leurs effets thérapeutiques. Lorsque je me suis mis à analyser la comboucha, mon appréciation à l'époque peu positive de la médecine populaire s'est transformée radicalement."

Il existe de nombreux travaux scientifiques sur la comboucha. Ils parlent d'une efficacité thérapeutique due aux composants acide glucidique et gluconique, acide lactique, acide acétique ainsi qu'aux vitamines vitales. Comme les recherches russes avant tout le prouvent, beaucoup de ces substances possèdent des propriétés antibiotiques et de désintoxication et jouent des rôles décisifs dans les processus biochimiques dans le corps humain. Contrairement à beaucoup de produits pharmaceutiques avec leurs effets secondaires désagréables, les substances de la comboucha agissent sur tout le système du corps et peuvent rétablir l'état normal dans les membranes cellulaires sans effets secondaires grâce à leurs propriétés positives sur le métabolisme, permettant ainsi l'amélioration du bien-être. Ceci est justement très important à notre époque, dans laquelle nous sommes exposés à tant d'influences controversées, que ce soit dans la nourriture (il existe entre temps environ 3000 additifs alimentaires autorisés), dans l'eau potable ou l'environnement. Nous ne pouvons pas nous défendre contre ces influences souvent nocives. Nous pouvons toutefois aider notre corps à conserver ou rétablir son état normal - bien-être et santé - en lui donnant des substances ayant un effet positif sur la santé. Même si les préjugés contre de telles idées sont encore souvent très grands, et si tout n'a pas encore été vérifié scientifiquement, i1 existe beaucoup de médecins actifs qui se tournent, soucieux d'une médecine préventive ciblée, vers les nouveaux jugements sur l'alimentation et la physiologie concernant les substances dont nous alimentons notre organisme. De nombreux médecins et hommes de science ont analysé l'effet du champignon de longue vie comboucha, utilisé comme remède populaire. Tout particulièrement dans les pays russes, il existe des rapports étonnants fondés scientifiquement. En ce qui concerne la littérature allemande des temps modernes, voir le chapitre "Documentation".

Il n'est naturellement pas nécessaire de lire les nombreux rapports. L'on peut également se former son avis sur la comboucha selon la devise: "Moins on en sait, plus le jugement est sûr". Mais si l'on n'ignore pas les nombreux rapports d'expériences vécues et les travaux scientifiques de la littérature mondiale, qui se fondent sur des observations longues de plusieurs décennies, l'on pourra se former un jugement propre et indépendant sur le champignon de longue vie comboucha. Si je prends en outre en considération les divers rapports oraux, souvent incroyables d'utilisateurs de comboucha, et si je retire quelques-uns par mesure de précaution, pour parer à d'éventuelles exagérations, j'en arrive à me convaincre qu'il y a quelque chose de vrai dans les effets que l'on accorde à la boisson à la comboucha, que l'on ne peut pas simplement réduire au rang de charlatanisme. Je considère cependant approcher beaucoup de la charlatanaux les affirmations que la comboucha fonce les cheveux gris, empêche la calvitie, guérit la cataracte et l'infarctus du myocarde, retarde la ménopause, renforce la musculature des jambes etc. La comboucha n'est pas non plus un remède universel ni un remède contre la mortalité.

Toutefois, d'autres mécanismes d'effets sont prouvés par des analyses scientifiques et par des expériences, par exemple la régulation de la flore intestinale, la fortification des cellules, la désintoxication et l'épuration, l'harmonisation du métabolisme, l'effet antibiotique, l'effet positif sur l'équilibre acides-bases. Certains effets mis au compte du champignon de longue vie doivent encore être analysés.

La comboucha est un produit naturel précieux, une boisson biologique vivante. C'est pour toute personne soucieuse de sa santé un aliment supplémentaire actif, qui contribue, en activant lentement le système de défense du corps, à préserver la santé, la bonne forme, l'activité et le bien- être. Ce n'est rien de plus, mais ce n'est rien de moins non plus! Dans ce sens, l'on peut recommander à chacun de faire la connaissance de ce champignon de longue vie nommé comboucha et de lui offrir dans son foyer la place qui lui revient.

Rapports d'expériences vécues

par Günther W. Frank

Pendant toute la période j'ai étudié la comboucha, des personnes enthousiastes m'ont envoyé maints rapports. Sur l'invitation de divers lecteurs, je laisse la parole dans la troisième édition élargie à quelques auteurs de lettres qui consomment la boisson à la comboucha. Des copies de tous les rapports publiés sont déposés auprès de la maison d'édition. Comme dans les rapports tirés de la littérature, c'est le large éventail de troubles qui a été soigné qui frappet dans les rapports d'expériences personnelles. Tel que je le vois, l'explication en est que la comboucha n'a pas d'effet ciblé sur un organe particulier du corps, mais qu'elle exerce une influence positive sur tout l'organisme grâce à une stabilisation du métabolisme et par la désintoxication provoquée avant tout par l'acide glucuronique. Ceci entraîne ensuite chez beaucoup de personnes une augmentation des forces défensives du corps contre les nuisances et les perturbations de l'environnement qui nous assaillent de tous les côtés, un renouveau de vitalité du métabolisme endommagé et un rétablissement ainsi qu'un renforcement du bien-être. Mais laissons maintenant parler quelques auteurs de lettres encourageantes:

Madame T. S. de P. /B. R., Allemagne, écrit:
"Voilà six mois que j'en possède (de la comboucha) et ma santé va de mieux en mieux. Bref: je me sens en pleine forme. J'en ai également donné à des amis, qui sont également très satisfaits et ont pu guérir par exemple des douleurs articulatoires et des troubles hépatiques. (...) Je ne devrais pas devoir renoncer à boire cette boisson."

Monsieur A. H. de A. /B. R., Allemagne, rapporte:
"Il y a un an, j'ai consulté le médecin en raison de mes maux de ventre. Des comprimés n'ont pas pu m'aider. J'ai obtenu le champignon comboucha par hasard, j'en bois tous les jours 2 verres. Je ne sens plus que rarement mes maux de ventre. Je suppose donc que le thé m'a aidé."

Monsieur A. M. de B., Suisse, a fait les expériences suivantes:
"J'ai souffert pendant des années de fortes mucosités dans la gorge et je ne pouvais pas m'en débarrasser. Le pire, c'était le soir, en allant me coucher. Lorsque je m'allongeais, le mucus bloquait toute la gorge, et je ne pouvais m'en débarrasser malgré tous mes efforts. Depuis que je bois la boisson à la comboucha, la situation s'est améliorée; le mucus se neutralise. (...)Ma femme avait une blessure à la jambe droite, qui s'est infectée avec thrombophlébite. Le médecin a voulu l'envoyer à l'hôpital, mais j'ai refusé. Dans ce cas aussi, la jambe s'est rétablie avec des prières et la boisson à la comboucha au bout d'une semaine. Ma femme avait également moins de douleurs que cela n'était la cas avec une telle maladie."

Six mois plus tard, Monsieur A. M. écrit & nouveau:
"Et maintenant, je voudrais encore vous faire part d'une chose que j'ai constatée depuis que nous buvons la boisson à la comboucha. Lorsque j'avais environ 16 ans, j'étais alors maréchal-ferrant et forgeron, alors que je per‡ais des trous, j'ai percé également mon ongle de pouce gauche, qui n'était plus redevenu normal depuis. Il avait une anfractuosité vers le bas. Et maintenant, je me rends compte (Remarque: entre-temps, Monsieur A. M. est âgé de 74 ans) que l'ongle est redevenu pratiquement normal. Et il y a 10 ans, j'ai eu une opération cardiaque coronaire (by-pass) et diverses nodosités s'étaient formées sur la cicatrice opératoire, elles ont disparu maintenant aussi. Ma femme avait aux orteils des cors, et ils ont disparu depuis que je les tamponne avec de l'ouate imbibée de boisson à la comboucha."

Madame J. S. de L. /B. R., Allemagne, rapporte dans deux lettres:
"La comboucha est le seul remède qui m'aide contre ma disposition à maladie. Des médicaments phytopharmaceutiques, des préparations homéopathiques, la thérapie aux enzymes, la direction symbiotique, l'autohémothérapie et d'autres traitements d'augmentation des forces immunitaires n'ont pas entraîné les succès attendus. En outre, je peux combattre les attaques de migraine avec la comboucha. La migraine semble avoir chez moi des causes hormonales en premier lieu, car elle arrive la plupart du temps pendant la menstruation. Mes troubles gastriques et entériques se sont certes améliorés grâce à la direction symbiotique, mais des gastrites se produisaient malgré tout en cas de surmenage et au printemps et en automne. Avec la comboucha, je supporte bien le régime complet auquel je me suis passée dès les années 70. Je n'ai plus besoin maintenant de faire des traitements par pansements gastriques. Mon rhumatisme des parties molles a considérablement diminué depuis que je bois la boisson magique. Auparavant, je ne pouvais plus supporter les douleurs qu'avec des enzymes. Maintenant, je n'ai plus recours qu'à Wobenzym. (....) Mon mari se sent plus en forme depuis qu'il boit de la comboucha. Sa tension s'est normalisée. Il souffrait d'hypertonie. (...) Un de mes beaux-frères semble ne plus être aussi dépressif depuis qu'il boit de la comboucha. Il passait auparavant la plupart de son temps au lit. Nous n'avons pu en croire nos yeux lorsque nous avons pas vu qu'il avait repeint toutes les fenêtres de sa maison, grâce à la comboucha."

Et maintenant quelques phrases de la deuxième lettre de Madame J. S.:
"Mon pouvoir défensif s'étant affaibli de plus en plus au cours des annés, je souffrais à intervalles toujours plus courts de cystites et de bronchites. Je souffrais également d'une mycose entre les orteils, dont je n'arrivais pas à me débarrasser. Les bronches se font certes encore sentir par temps humide, mais j'ai été débarrassée jusqu'à aujourd'hui des cystites si gênantes. Le champignon aux pieds a également pris son congé, heureusement. Par ailleurs, je peux enfin poursuivre une direction symbiotique qui traînait depuis 1986, car sans comboucha je réagissais fréquemment aux piqûres Vaccin avec des infections. (...) Je crois que je ne renoncerai pas à cette "méduse miracle" et que j'augmenterai plutôt les doses. Lorsque j'ai été prise de fièvre avec frissons, etc., j'ai bu le double de la boisson fermentée. Une sensation de chaleur se produit après la boisson, ainsi qu'une légère transpiration, comme on peut par exemple le constater après la prise d'Echinacea ou d'autres stimulants du système immnunitaire. Une preuve de l'activité des forces défensives immunitaires! (...) Je suis très heureuse d'avoir trouvé à presque 40 ans dans la COMBOUCHA le remède idéal, et je vois l'avenir avec confiance et sans crainte."

Madame R. W. de L. /Pays-Bas rapporte:
"De très nombreuses personnes ont obtenu la guérison des maladies du métabolisme les plus diverses grâce à la comboucha. Dans notre petit pays, l'on peut parler dès maintenant d'une certaine "révolution comboucha". Les médecins de famille et les spécialistes sont souvent sans voix devant les guérisons relativement rapides du fait de la comboucha, également là où ils ne pouvaient obtenir de résultats pendant des années ou des décennies par d'autres moyens. (....) Quelques patients atteints de rhumatismes nous ont rapporté que la comboucha leur a permis de se débarrasser du fauteuil roulant ou des béquilles. La plupart des rapports décrivent des guérisons en cas de troubles entériques, de tension élevée et de douleurs rhumatismales. Bien des gens peuvent enfin dormir de nouveau sur leurs deux oreilles. Merci, comboucha! Les personnes en bonne santé sentent leur énergie augmenter. Les sportifs de compétition sont enthousiastes. Nous ne pouvons parfois à peine croire nous-mêmes ce que l'on nous rapporte. Mais nous savons que la comboucha possède un effet large et profond, purifiant et vitalisant. Et tout marche tout simplement mieux dans ce cas."

Madame L. B. de G. rapporte:
"Depuis que je bois de la comboucha, je vais beaucoup mieux. Je n'ai plus de boutons sur la peau, mes cheveux sont bien plus beaux, j'avais déjà des cheveux gris qui ont disparu. Ma menstruation est plus régulière et moins douloureuse. Merci à l'avance pour le cadeau que vous allez m'envoyer."

Monsieur L. Z. de D. rapporte:
"Depuis que je bois le thé à la comboucha, je peux de nouveau bien dormir. Mon sang est également redevenu normal, et je n'ai plus besoin de médicaments. Je continuerai à recommander ce thé. Encore une fois, je vous remercie."

Monsieur P. G. de U. rapporte:
"C'est avec plaisir que j'aimerais transmettre mes expériences avec la COMBOUCHA. Jusqu'à présent, j'avais des problèmes avec mon cholestérol. Le taux était toujours trop élevé et je ne pouvais atteindre de valeurs normales qu'avec des comprimés. Mon attention a été portée sur la COMBOUCHA et je n'ai plus utilisé que cette boisson, à la place des comprimés. Le résultat a été que j'ai pu maintenir les valeurs normales grâce à la COMBOUCHA. De plus, je me sens également bien mieux en général."

Madame H. S. de A. rapporte:
"Je voudrais vous remercier du fond du coeur pour les succès de guérison que j'ai eus grâce à votre thé à la comboucha. En effet, ce succès est bien proche du miracle. Il y a deux ans, j'ai dû subir une opération totale en raison d'un carcinome de l'utérus (cancer). Au bout de quatre mois, une deuxième opération a du être effectuée, suivie de trente séances de rayons. Mais avec le résultat que je devais aller à la selle jusqu'à huit fois par jour. Tout ceci sans que le médecin me donne un médicament. A cette époque, j'ai lu par hasard un article sur le thé à la comboucha. Toutefois, c'est avec grand scepticisme que j'ai commandé un carton (six bouteilles) et que je me suis procurée des colipréparations. Puis je me suis commandée d'autres cartons de thé à la comboucha et de gélules. Et que se produisit-il? Mon état se régularisa, je n'eus plus que deux selles par jour. Pendant ce temps, je devais aller tous les deux mois à l'hôpital pour des visites de contrôle. Mon médecin me fit savoir que les deux dernières analyses de contrôle de cancer étaient négatives. Le résultat étonna mon médecin et les médecins de l'hôpital, car je n'avais pas re‡u de médicaments. Je mets tout cela au compte du thé à la comboucha et des colipréparations. Pour cette raison, encore une fois merci sincèrement pour ce remède miracle qui, je l'espère, devrait également aider d'autres femmes."

Monsieur O. H. de St. G. rapporte:
"Je voudrais vous dire que je suis très satisfait de votre cure à la comboucha. J'ai fait cette cure à des fins d'épuration et pour me débarrasser de ma fatigue de printemps. La cure m'a aidé sous tous les rapports. Je me sens de nouveau en forme. Je répéterai la cure plus tard."

S. K. de N. rapporte:
"Je voudrais vous informer que le thé à la comboucha m'a entièrement convaincu. Le soir, j'étais toujours très fatigué. Depuis que je prends la comboucha, ceci a changé. J'ai de nouveau bien plus d'énergie. Une vraiment bonne chose."

Madame H. B. de W. rapporte:
"Je prends la comboucha en raison d'une maladie de peau semblable à de l'eczéma difficile à guérir. Au bout de six semaines environ, j'ai constaté une amélioration sensible. Je continuerai la cure."

Madame A. M. de B. rapporte:
"Je vous remercie de m'avoir envoyé le thé à la comboucha. Je bois la comboucha depuis quatre mois. Mon état général s'est sensiblement amélioré. Je peux également bien mieux dormir. De plus, la comboucha est une excellente boisson. Une cure à la comboucha peut être recommandée à chacun."

Madame T. v. K. de R. rapporte:
"Je suis enthousiasmée par la comboucha. Ma digestion s'est normalisée grâce à elle. Je ne regrette qu'une chose, c'est de n'avoir pas connu la comboucha plus tôt."

Monsieur J. R. de L. S. rapporte:
"J'ai souffert pendant des années de troubles gastriques. Souvent, l'estomac ne fonctionnait pas pendant une semaine entière. J'ai fait trois cures à la comboucha et ces troubles ont entièrement disparu."

Monsieur J. K. de A. rapporte:
"Il y a plusieurs années, j'ai eu une grave angine. En dépit d'un traitement médical, un léger gonflement des glandes est resté au fond de la gorge et de la langue. Il y a quelques semaines, un prospectus a porté mon attention sur votre produit à la comboucha. J'ai commandé six bouteilles d'un litre de boisson fermentée à la comboucha, ainsi que deux bouteilles de 100 millilitres de Kombucha Press-Extrakt. Je vais bientôt terminer ces produits et je peux maintenant constater avec joie que le gonflement des glandes a disparu comme par miracle. Dans peu de temps, je commanderai de nouveau la boisson fermentée à la comboucha."

Monsieur D. S. de Z. rapporte:
"J'ai déjà deux opérations des intestins derrière moi. Les signes précurseurs des polypes, malins en partie, étaient toujours des troubles digestifs. Depuis que je bois régulièrement la boisson à la comboucha, les troubles n'ont pratiquement plus réapparu."

Kombucha
La boisson au champignon de longue vie

Un rapport intéressant de Russie

© Günther W. Frank


Un extrait du livre
"KOMBUCHA - La boisson au champignon de longue vie"
(Instructions pratiques de préparation et d'utilisation)
par Günther W. Frank
Editeur: W. Ennsthaler, A-4402 Steyr, Autriche
150 pages, 10 illustres, Format: 16,5 x 24 cm, Prix: 12.60 Euro.

Documentation

Le rapport suivant provient d'un homme qui a étudié la médecine de 1946 à 1954 à l'Université de Lomonossow à Moscou et à l'Académie militaire de médecine à Leningrad. Il a émigré entre-temps. et vit maintenant en République fédérale d'Allemagne. Son nom et son adresse me sont connus, l'auteur souhaite toutefois qu'ils ne soient pas publiés. Je le remercie chaleureusement de l'autorisation de pouvoir imprimer ce rapport intéressant en arrière-plan.



11/08/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres